Juliette Grange

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Intervention Médias

Fil des billets

mardi, juillet 30 2019

Interview LCI, 29 juillet 2019, à propos de la violence envers les personnels politiques

Permanences parlementaires dégradées, violences envers les hommes politiques... Un phénomène nouveau ?
En quelques jours, neuf permanences parlementaires ont été vandalisées, murées, voire incendiées. Le gouvernement dénonce une recrudescence de la violence envers les élus. Ces attaques se sont-elles multipliées ces derniers temps ? Observe-t-on une montée de la violence envers les hommes politiques ?
Pour Juliette Grange, il est essentiel de distinguer deux types d'actions dans ces dégradations : "la première est symbolique, il existe une revendication précise, comme on le voit ces derniers temps contre le CETA. Ce n'est pas très élégant, mais les agriculteurs cherchent ainsi à défendre leurs intérêts et à rappeler aux élus qu'ils sont des représentants du peuple. La seconde est plutôt de l'ordre de la destruction, il n'y a pas de mot d'ordre. Les auteurs agissent sous couvert d'anonymat et visent à remettre en cause la représentation nationale, l'élu en tant qu’élu" et non à cause de ses actions, voire de son inaction. Un extrémisme qui rappelle "les ligues des années 30", nous dit-elle, une époque où Léon Blum avait par exemple été traîné hors de sa voiture, violemment battu, et avait failli y perdre la vie.

En clair, ces attaques en nette hausse auraient deux explications. D'un côté, "un manque d'écoute du gouvernement" : "son attentisme crée une capacité protestataire", estime la professeur des Universités à Tours. De l'autre, "une remise en cause du pouvoir", "un mouvement putschiste qu'on n'a pas envie de voir perdurer".

Accéder à l'article : LCI NewsroomVitrine.jpg

mardi, juillet 23 2019

Interview France 24, 22 juillet 2019, à propos de la venue à l'Assemblée nationale de Greta Thunberg

Pourquoi l'icône écologiste Greta Thunberg dérange la droite française ?
Si la question écologique n'a jamais figuré dans les priorités politiques de la droite, il semblerait que Les Républicains veuillent aller plus loin. Ils tentent d'installer leur climato-scepticisme dans le programme du parti. C'était sous-entendu jusqu'à présent, cela s'inscrit dorénavant dans leur discours.
G._Thunberg.jpg Daniel Boy (Sciences Po Paris) ajoute : Dans cette optique, les députés qui cherchent à dénigrer l'icône médiatique de l'écologie veulent marginaliser son discours. "Avec leurs propos très caricaturaux autour de la secte et du prêche, ils tendent à assimiler les idées de la Suédoise à de la pédagogie de la peur, entretenue par les partisans de la collapsologie (la fin du monde) par exemple". La teneur de ses discours lui vaut d'être régulièrement taxée de pantin de ses parents, d'ONG, de partis politiques ou encore de lobbies.
Accéder à la totalité de l'article : France24 Le direct

mardi, juillet 2 2019

Interview Euradio, 18 juin 2019 à propos des résultats des partis écologistes aux élections européennes

"Pour parler des grands intérêts sur l'écologie, il faut une position très nette, de combat. Il faut un Jaurès, un De Gaulle"
Unknown.jpeg

Réécouter l'émission : Euradio Juliette Grange

Interview Ouest France : commentaire des résultats des élections européennes, 27 mai 2019

Après le succès de Yannick Jadot, quel avenir pour la gauche ?
Les résultats du scrutin européen livrent le constat d’une gauche française éparpillée. Seuls les écologistes, emmenés par Yannick Jadot, tirent leur épingle du jeu. Peuvent-ils devenir une force politique alternative ?

Lire l'article de commentaires : Quel avenir pour la gauche ?

jeudi, janvier 3 2019

Grand Talk TV Tours, 13 décembre 2018

Y aura-til un avant et un après Gilets jaunes ?

TV_Tours.png Revoir l'émission : Le grand talk

mardi, avril 10 2018

Intervention radio. Petite philosophie du saint-simonisme, France Culture, La grande table, vendredi 6 avril 2018

Le macronisme est-il un saint-simonisme ? La référence à Saint-Simon est fréquente depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République. Est-ce justifié ? Qu'est-ce qui peut rapprocher le penseur du premier XIXe siècle de l'homme politique du XXIe ? Ou au contraire est-ce une comparaison superficielle, voire abusive ? Discussion avec Juliette Grange et Pierre Musso, co-éditeurs des œuvres complètes de Saint-Simon.
Réécouter l'émission

mercredi, mai 24 2017

Participation au Kiosque de TV5 Monde, le 7 mai 2017.

Au sommaire :
France
En France, la compétition continue et le "mercato" est lancé. Alors que le pays vient de se choisir un nouveau sélectionneur national en la personne d'Emmanuel Macron, quelle sera la composition de l'équipe ? La nomination du numéro 10 et de son gouvernement sera dévoilée en début de semaine. Quelle est la marge de manoeuvre du nouveau président ? La campagne pour les législatives est lancée et elle réunit tous les ingrédients pour être encore plus étonnante que la campagne présidentielle...

République démocratique du Congo
Annoncé pour ce vendredi, le rapatriement depuis Bruxelles du cercueil de l'opposant historique Étienne Tshisekedi a été reporté "sine die". Ses obsèques font l'objet d'un bras-de-fer politique entre pouvoir et opposition. Comment débloquer la situation ? C'est dans ce climat de tension que le nouveau gouvernement a été nommé mardi 9 mai : à peine annoncé et déjà dénoncé.

États-Unis
À la surprise générale, le patron du FBI a été limogé par le Président américain. Donald Trump a-t-il voulu empêcher James Comey d'enquêter sur ses liens avec la Russie ? Quelle est l'importance de ce personnage jugé intouchable au sein des institutions américaines ? Trump a-t-il pris un risque inconsidéré en s'attaquant à cette institution ? Sa décision a provoqué une flambée des paris sur son éventuelle éviction.

Invités :
- Gérard Leclerc, conseiller éditorial à la revue trimestrielle "We Demain"
- Juliette Grange, philosophe politique
- Louis Keumayou, président du Club de l'information africaine
- Thomas Cantaloube, grand reporter pour le site d'information Mediapart

TV5-1
TV5-2
TV5-3

jeudi, février 9 2017

Participation au 28 minutes d'ARTE. Médias et politique : Y a-t-il une tyrannie de la transparence ? 8 février 2017.

Médias et politique : Y a-t-il une tyrannie de la transparence ?
Ras-le-bol de l’opinion publique, pression des révélations médiatiques, affaires en cascade… La crise de confiance envers la “classe politique” s’accentue en France. L’exemplarité et la nécessité d’une plus grande transparence occupent le débat présidentiel alors que le candidat Fillon semble s'empêtrer dans sa défense, faute de “plan B” dans son camp. Face à cette défiance, les élus doivent aujourd’hui soutenir une nécessité d’éthique et de visibilité, tout devient public. Dans ce contexte, ils sont confrontés à une surexposition permanente, où une simple zone d’ombre devient potentiellement suspecte. Pour analyser la situation, nous accueillerons ce soir Mr Eric Dupond-Moretti, avocat pénaliste, Juliette Grange, philosophe, et Paul Moreira, journaliste reporter, fondateur de l'agence Premières Lignes.
Site de l'émission : ARTE - 28 minutes

28 minutes ARTE
28 minutes ARTE-2

mardi, novembre 17 2015

Intervention télévisuelle : laïcité, religion, république. TV Tours le 17 novembre 2015

Après les attentats de Paris, s'interroger sur la dérive intégriste interne aux sociétés occidentales.
Revoir l'émission

mercredi, juin 24 2015

Débat sur les océans et leur utilisation avec Michel Rocard, Journée mondiale des Océans, France Télévision, 8 juin 2015

Les océans sont pour l'instant les grands oubliés de la COP 21 qui se réunira à Paris à l'automne. La journée mondiale des océans est l'occasion de s'interroger sur la façon dont l'humanité use et parfois abuse d'eux, et sur les risques que notre sur-utilisation de la planète et la pollution qu'elle génère font courir à cette composante essentielle de notre éco et biosystème.

France Télévision organise des présentations par des scientifiques de l'état des lieux et des projections pour l'avenir, un débat avec Michel Rocard, ancien Premier Ministre et toujours impliqués dans les discussions politiques mondiales par sa position d'Ambassadeur des pôles.

Programme de la journée :Programme_de_la_journee_mondiale_de_l__ocean_-_8_juin_2015_-_France_Television.pdf


CG-9l5HWwAAgtFm.jpg

CG-8eutWQAEIXPQ.jpg

vendredi, janvier 16 2015

Intervention télévisuelle : laïcité, religion, république. TV Tours le 16 janvier 2015

Débat après les attentats de Charlie Hedbo et de l'HyperCasher.
Revoir l'émission

mercredi, février 27 2013

France culture : Les nouveaux chemins de la connaissance - Semaine sur les socialismes - Saint-Simon, l'utopique. 27 février 2013.

Le changement demande de l’inspiration, la réforme, de l’imagination, la révolution, un certain goût pour l’utopie. Depuis sa naissance, au début du 19ème siècle, le socialisme, des grands maitre-rêveurs utopiques aux sociaux-démocrates tempérés, ne cesse de se redéfinir par rapport à la nature et à l’ampleur du changement qu’il souhaite mettre en œuvre. Si toutes les écoles socialistes sont animées de cet élan pour transformer l’organisation sociale, comment faire tenir ensemble l’autonomie individuelle et l’unité sociale, surmonter la séparation entre société civile et société politique, concilier le matérialisme et le spiritualisme ? De l’idée aux faits, de l’idéologie aux mesures, du projet au concret, le socialisme se donne-t-il les moyens de répondre aux nécessités de changement qui sont le propre de la politique en général ?

Par Adèle Van Reeth
Réalisation : Lionel Quantin
Lectures : Gilles Trinque

Lundi 25 : Jean Jaurès par Gilles Candar
Mardi 26 : marxisme et socialisme par Xavier Quiniou
Mercredi 27 : Saint-Simon premier des socialiste par Juliette Grange
Jeudi 28 : Socialisme et libéralisme par Serge Audier

Réécouter ou podcaster l'émission : Les nouveaux chemins - Saint-Simon

mardi, septembre 16 2008

Revue de Presse

Articles parus dans la presse quotidienne et spécialisée :