original_2.jpgNom du Livre : La philosophie d'Auguste Comte, science, politique, religion.

Editeur : P.U.F.

Collection : Philosophie d'aujourd'hui

Date de parution : 1996

Lien vers l'éditeur : http://www.decitre.fr/livres/LA-PHI...

Critique 1 : La Recherche

Critique 2 : Revue française de sociologie

Critique 3 : Romantisme

Résumé : Auguste Comte est-il positiviste ? Du moins son nom est-il attaché à la philosophie de la science référée au "positivisme". Mais le "comtisme" reste à redécouvrir et le présent ouvrage s'emploie à en restituer l'unité et l'actualité : il apparaît alors que la pensée de Comte s'efforce de réaliser l'ambition philosophique de réunir les savoirs et de fonder conjointement une éthique, une politique et une religion. Cela suppose d'en explorer la thématique en trois temps qui en déploient la dynamique : épistémologie, histoire et philosophie des sciences, puis sociologie, enfin Philosophie proprement dite. Ce qui prend ainsi forme, c'est la portée du comtisme comme épistémologie des sciences humaines, qui débouche sur une philosophie politique originale. Cette réintroduction à la philosophie de Comte - nouveau Discours de la Méthode - en révèle la résonance pour la problématique de la philosophie contemporaine. Au-delà de l'image d'un scientisme périmé, le comtisme permet de penser une politique comme dissolution des formes classiques du politique, un rapport original entre vérité philosophique et sciences, une pensée séculière du religieux, bref une philosophie de la "fin de la philosophie"...