SAINT-SIMON_coffret.inddTitre : Henri Saint-Simon, Œuvres complètes

Éditeur : Presses universitaires de France

Date de parution : Novembre 2012

Lien vers l'éditeur : PuF

PRIX Best Scholarly Edition Award 2013 décerné par la European Society for the History of Economic Thought (ESHET : http://www.eshet.net/).

Voir la page : http://www.eshet.net/index.php?a=41


Critique 1 : La tribune de Genève

Critique 2 : L'Humanité

Critique 3 : Les Echos

Critique 4 : La Tribune 2012-11-30__LA_TRIBUNE_HEBDO.pdf

Critique 5 : Le Monde des livres 2012-12-07__LE_MONDE_SUPPLEMENT_DES_LIVRES.pdf

Critique 6 : Marianne 2012-12-08__MARIANNE.pdf

Critique 7 : Paris Match 2012-12-20__PARIS_MATCH.pdf

Critique 8 : Journal du CNRS page_38_journal_cnrs.pdf

Critique 9 : La Croix 2013-01-24__LA_CROIX.pdf

Critique 10 : La Quinzaine littéraire 2013-03-16__LA_QUINZAINE_LITTERAIRE.pdf

Entretien La Vie des idées : Retour à Saint-Simon

Émission France Culture : Les nouveaux chemins de la connaissance

Résumé : Trop souvent perçue à travers des filtres, comme le texte de l’Exposition de la doctrine de Saint-Simon, refonte des années 1828-1830 proposée par ses disciples, ou enfermée dans des formules comme le fameux « socialisme utopique » de Engels, l’œuvre résiste aussi par le mode d’écriture de Saint-Simon qui multipliait brouillons et versions, pour améliorer, consulter et faire réagir les lecteurs, se concevant comme un philosophe-« publiciste », soucieux d’être en prise avec les événements et de peser sur eux. Tout sauf dogmatique, Saint-Simon fut pourtant emprisonné par sa postérité et victime de son éclectisme. Il a été considéré tantôt comme un « continuateur » (de Condorcet, des Lumières, etc.), tantôt comme un précurseur (de Comte, de Marx, etc.). Son œuvre s’est vue appropriée par tant de ses disciples, saint-simoniens de diverses tendances, elle a été l’enjeu de tant de combats, la victime de tant d’instrumentalisations pour figer et capter les « sources » du socialisme, de la sociologie ou du positivisme, du technocratisme, et naturellement du saint-simonisme, qu’on en possède une vision souvent partiale et inexacte. La publication de l'intégralité de ses textes, y compris de très nombreux inédits, redonne à l'ensemble de sa pensée la portée d'une véritable et prodigieuse ouverture vers les sciences humaines contemporaines, philosophie, économie, sociologie, sciences politiques.